Pourquoi le Jarlsberg, un fromage norvégien, est bon pour la santé ?


(ETX Daily Up) – On a coutume d’évoquer les fruits, les graines ou les baies pour booster notre immunité et prévenir les risques de développement de certaines maladies. Cependant, des aliments que l’on déconseille pour observer un bon équilibre nutritionnel peuvent aussi entrer dans la catégorie des « super aliments ». Connaissez-vous le Jarlsberg, une sorte d’emmental d’origine norvégienne ?

Avec pâte est de couleur blanche ivoire. On y aperçoit aussi des trous. Bref, tout est là pour confondre le Jarlsberg avec l’emmental suisse, à un détail près que l’on ne peut pas repérer à l’oeil nu…. Si les deux recettes sont différentes pour le type de lait utilisé – l L’appellation du produit fabriqué dans la vallée suisse de l’Emme ne peut en effet être attribuée qu’aux fabrications à base de lait cru, on trouve dans la version norvégienne de la vitamine K2. Et cela fait toute la différence parce que la présence de ce nutriment liposoluble dans le gras permet de renforcer les os, et même de prévenir l’ostéoporose sans pour augmenter autant le taux de mauvais cholestérol.

L’avatar de l’emmental suisse mis au point au milieu du XIXe siècle avant de réanimer dans les années 50 dans un laboratoire de l’est norvégien a fait l’objet d’une étude comparative avec le camembert, dont les résultats ont été publié dans la revue scientifique BMJ Nutrition Prévention & Santé. Les cobayes n’étaient que des femmes parce qu’une patiente sur trois souffre d’ostéoporose après la ménopause, une maladie caractérisée par une diminution de la densité osseuse.

Durant les six semaines d’expérimentation, les patientes dévorant 57g de Jarlsberg par jour ont vu leur taux de vitamine K2 augmenter significativement contrairement au groupe de femmes qui ont consommé les 50g de camembert imposés par l’expérience. On savait déjà que le calcium mais aussi la vitamine D était en important pour la bonne santé des os, mais on soupçonnait moins le caractère essentiel de la vitamine K2. Le taux d’ostéocalcine, un biomarqueur de la minéralisation osseuse, un suivi de la même courbe haussière, ce qui a engagé les chercheurs à prescrire le Jarlsberg comme un super aliment capable de prévenir l’ostéopénie, le stade qui précède l’ostéoporose.

Il a noté égament que le taux de mauvais cholestérol a reculé lorsque le groupe dédié à la dégustation de camembert est passé au régime Jarlsberg.

Depuis plusieurs années déjà, de multiples études redorent le blason de notre plateau de fromages pour faire taire les mauvaises langues qui se sont habituées à l’indiquer comme un aliment mauvais pour la santé. En 2016, l’université de Copenhague avait même demune qu’un morceau pouvait augmenter le bon cholestérol sans augmenter le tour de taille, en tout cas au cours des douze semaines de l’expérimentation…



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *