« On appelle ça un produit transformé », affirme 60 Millions de consommateurs


  • Actualités
  • Publié le
    mis à jour le


    Conférence 2 min.

    en collaboration avec

    Alexandra Murcier (diététicienne-nutritionniste)

    Validation médicale :
    27 septembre 2022

    Les steaks végétaux sont-ils aussi « sains » qu’on ne le pense ? D’après le magazine 60 millions de consommateurs, qui a passé au crible une vingtaine de steaks végétaux et de galettes, leur composition laisse parfois à désirer. Explications.

    Pois, blé, soja, huile de coco, flocons de blé, OGM… Les steaks végétaux peuvent contenir, selon les recettes, jusqu’à 20 ingrédients. Des produits transformés, qui ne sont donc pas tout le temps optimaux pour notre santé, comme en atteste la récente enquête menée par le magazine 60 Millions de consommateurs.

    Des produits faussement naturels

    À la question simple : que retrouve-t-on dans ces steaks végétaux, Patricia Chairopoulos, chef de rubrique alimentation du magazine, répond ainsi que l’on y trouve…

    « Plein de choses, des végétaux, évidence, du soja, des légumineuses et des céréales. Mais dans les steaks, c’est souvent broyé, texturé. Déjà, ce n’est pas très naturel, on va dire. Et puis, he également de l’eau, des additifs, des arômes, de l’oeuf. Donc, il y a quand même beaucoup de choses. On appelle ça un produit transformé. C’est passé par les grands laboratoires de l’agroalimentaire pour proposer ces produits qui nous paraissent naturels mais qui ne le sont pas tant que ça ».

    Les substituts végétaux, qui trônent fièrement dans nos rayons, ne seront donc pas demandés plus sains qu’un morceau de bifteck.

    « Du point de vue de la composition, c’est moins sain puisque là, il s’agit de produits transformés. En revanche, oui, ça peut être plus sain pour la santé puisque la viande, en trop forte consommation, est trop riche en acides gras saturés. De plus, il ya du fer héminique qui n’est pas demandé très bon ».

    Beaucoup d’additifs, de conservateurs et de sel

    En d’autres termes, ces steaks peuvent remplacer la viande – si et seulement si – ils restent occasionnels. Un constat partagé par Alexandra Murcier, diététicienne-nutritionniste :

    « Les substituts de viandes et produits laitiers peuvent être ultra transformés et contenir beaucoup d’additifs, de conservateurs et de sel. Raison pour laquelle il faut faire attention aux produits que l’on consomme et privilégier le non transformé ».

    En revanche, du côté des protéines, le match est égal :

    « Ces steak végétaux ont quasi la même proportion de protéines qu’un steak de boeuf, en gros 16 grammes par 100 grammes de produit. Ce qui veut dire qu’on peut périodiquement, pour remplacer la viande, tout à fait opter pour une galette ou un steak végétal »observez l’experte.

    Sur le plan gustatif, le magazine se veut moins élogieux : le goût des steaks et galettes testes n’a pas été hyper concluant…



    Source link

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *