Olmix (56) décroche la certification européenne pour les produits issus du pôle nutrition et santé des plantes


Olmix, déployé à Bréhan dans le Morbihan, annonce avoir décroché la certification européenne pour la commercialisation de ses produits sur les matières fertilisantes et biostimulantes. Ces derniers sont élaborés au sein de Plant Care, son pôle dédié à la nutrition et à la santé des plantes. Le groupe breton, qui emploie 650 salariés pour un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros, fait partie des premières entreprises à obtenir la certification au niveau européen.

Fondé en 1995 par Hervé Ballusson, le groupe Olmix est structuré en deux pôles : Animal Care spécialisé dans les produits pour la nutrition et la santé animales et Plant Care pour la nutrition et la santé des plantes. Employeur plus de 650 employésla société a intégré sa croissance sur la transformation et la valorisation des algues. Présente sur les cinq continents grâce à un réseau de distributeurs, de coopératives, de fabricants d’aliments et d’intégrateurs, son chiffre d’affaires a dépassé, l’an dernier, 160 M€ en progression de plus de 6 % par rapport à l’exercice 2020.

L’Europe, un enjeu majeur

Ce mercredi 27 juillet, Olmix Plant Care annonce avoir décroché la certification pour la commercialisation, dès maintenant, de ses produits concernés par le nouveau règlement UE 2019/1009 sur les matières fertilisantes et biostimulantes. « C’est une excellente nouvelle ! » se félicite Catherine Lamboley, directrice de la Business Unit Plant Care d’Olmix. « L’Europe est le principal marché à date pour Olmix Plant Care et l’obtention de ce certificat ausreis de nos clients européens à la fois nos ambitions de développement, et notre capacité à les réaliser, en fournissant des solutions innovantes et qualitatives au service de la transition agroécologique ». Cette reconnaissance de la qualité des process d’Olmix conforte aussi les atouts du Groupe au grand export, le standard européen étant également considéré comme une référence sur les marchés extra-communautaires.

Une montée en puissance progressive

Les deux sites industriels de Bréhan ont d’ores et ont déjà reçu la certification par CerTrust. Cette première étape sera suivie du proanement de la certification de l’usine de Langar au Royaume-Uni. En ce qui concerne la quatrième unité située à Rogat aux Pays-Bas et essentiellement dédiée aux formulations organo-minérales, Olmix attend la publication des dispositions réglementaires encadrant l’utilisation des sous-produits animaux, qui devrait paraitre au plus tard début 2023. Dans ce tours de temps, les produits continueront à être commercialisés selon les normes nationales de chaque pays.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *