Nutrition : la salade est bien composée ou cuite !


Cet article est un extrait du manuel Science et Avenir – La Recherche n°903, daté de mai 2022.

César, l’océan, rien le grignotage, porteurs par marques de distributeurs et leaders du marché (Sodebo, Daunat et Mix Buffet). En 2020, ces produits seront vendus dans l’espace d’un commerçant des magazines et ouvriront un nombre de caisses de 827 millions d’euros, trois longes devant les sandwichs (406 millions d’euros) et le collations Chauds (burgers, hot-dogs, etc., 185 millions d’euros), avant les différents confinements et l’émission télévisée du fascinant chuter du marché. Dans l’entrée ou sur la place principale, industrielle ou « maison », elles sont ouvertes a priori la promesse d’un repas sain et équilibré. Mais faites attention au fait que les seigneurs des seigneurs du monde achètent ou préparent, ayant besoin de nourriture de qualité.

Une base de salade verte…

Composée à 95% d’eau et très peu calorique (15 kcal/100 g), salade verte avec compléments minéraux (1 mg/100 g de romaine), calcium (160 mg/100 g de roquette) et vitamines : B9 (142 microgrammes/ 100 g de scarole), C (15 mg / 100 g de roquette) et K (298 microgrammes / 100 g de frites). La source d’acide alpha-linolénique (ALA) ou d’acide oméga-3 est représentée par la machine et le tuyau. Elle peut être accompagnée de légumineuses, écrasées ou cuites, ou de fruits. Une consommation de trois à quatre portions par jour de légumes (375 à 500 g par jour) réduit le risque de 22 % du risque de précipitations prématurées, au moins.

… Mais éviter celle qui est ensachée



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *