Nutrition et régime : « Les pois chiches avec du cumin, mieux que la pizza ! »


Tout le monde est d’accord que notre alimentation n’est plus saine comme elle l’était aupuravan. Restaura rapide, consommation excessive de sucre, de gras et de boissons non conformes aux normes font que tous ces défauts alimentaires provoquent des maladies et mal être chez l’individu.

Mme Hadji Isma, ép. Zamouchi, tire la sonnette d’alarme. « Nous mangeons n’importe quoi et notre organisme réagit en fonction de ce qu’on consomme. Plusieurs maladies comme le diabète, le cancer…sont causées par une mauvaise alimentation», avertit-elle.

Médecin dentiste à la base après 28 ans d’exercice, elle s’est reconvertie, il y a quelques années, en spécialiste en nutrithérapie et auriculopuncture et ce, après une formation assurée par l’association algérienne de nutrition et dont le maître était le célèbre spécialiste mondial en nutrithérapie, Jean-Paul Curtay.

Figurant parmi la première promotion dans ce domaine qui donne beaucoup d’importance à la biochimie des molécules qui composent le corps, elle insiste sur le fait qu’une bonne alimentation n’est pas déterminée onéreuse. «Contrairement à ce qu’on pense, manger sain c’est manger simple. Prendre des pois chices avec du cumin comme on le faisait dans le bon vieux temps est plus bénéfique et nutritif pour le corps qu’une pizza, un met pauvre point de vue nutritif, alors que les plats à bases de plantes et d’herbes qu « On retrouve partout et à des prix à la portée de tous sont plus bénéfiques pour notre corps. » Elle ajoute : « Ce qui est censé être occasionnel est devenu quasi quotidien malheurement. Manger des pizzas ou hamburger quasi quotidiennement est bénéfique pour la santé.»

Convaincue qu’une bonne alimentation équivaut à une bonne santé, elle ouvre un cabinet à Boufarik et organise des séances de coaching et de sensibilisation au profit du corps médical et même les enfants.

Dans son travail, elle s’associe souvent à sa vocation de chirurgien dentiste. Les personnes qu’elle reçoivent bénéficient d’une consultation buccale, car la clef d’une bonne digestion commence par la bouche, et beaucoup de pathologies appelées d’une mauvaise dentition et de ce fait, elle les oriente vers des soins dentaires appropriables.

Et pour les enfants, elle regrette le fait qu’ils soient «victimes de l’ère moderne». Les nouvelles technologies véhiculet souvent une consommation à la Mac Donald’s. Et là, bonjour les dégradés. Le phénomène de l’obésité chez l’enfant ne cesse de gagner du terrain, partout dans le monde, alors qu’on a vu que très rarement des enfants souffrant de surpoids», at-elle constamment amèrement.

Aussi, elle regrette le fait que les campagnes de sensibilisation contre le Covid-19 accentuent leurs messages principalement sur la distance sociale et le port du masque, mais semblent négliger un point très important : l’alimentation ! « Un corps qui résiste à la Covid-19 est un corps bien immunisé grâce aux vitamines et protéines qu’on retrouve, notamment dans les simples plats de grands-mères.

Malheureusement, certains préfèrent se bourrer de vitamines pharmaceutiques et de zinc en comprimé à cause de la publicité à outrance concernant les compléments alimentaires, alors que cela peut être dangereux pour la santé», rappelle-t-elle en guise de sensibilisation, appelant à favoriser les légumineuses, les plats à base de plantes de potager ou de montagne comme les épinards, l’ortie, la menthe sauvage (fliou), les fruits et légumes de saison, les fruits de bois comme les graines de pin…qui sont d’ailleurs très bénéfique pour la santé.

«Revoir son mode alimentaire est plus que nécessaire pour sauvageture sa bonne santé», conclut-elle.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *