manger de 7h à 15h inutile perdre du poids


  • Actualités
  • Publié le
    mis à jour le


    Conférence 2 min.

    en collaboration avec

    Dr Gérald Kierzek (Directeur médical de Doctissimo)

    Validation médicale :
    09 août 2022

    D’après une nouvelle étude, limiter les repas entre 07h00 et 15h00 pourrait aider à perdre du poids. Ce rythme alimentaire améliore également la tension artérielle et l’humeur.

    Le jeûne intermittent ou jeûne par intermittence est un mode alimentaire qui consiste à alterner des périodes de jeûne et des périodes d’alimentation normale. L’objectif est de nettoyer l’organisme, de mieux digérer… mais aussi de perdre du poids. Une pratique qui a encore fait ses preuves récentes, comme en atteste la dernière étude en date publiée dans la revue Jama Network.

    90 personnes ont participé à l’étude

    Pour confirmer les bienfaits de ce régime alimentaire, 90 adultes obèses âgés de 25 à 75 ans ont participé à l’étude. Tous ont reçu des conseils « spécial perte de poids » et ont du adopter un régime restrictif (500 calories en moins par jour).

    Ils ont également du suivre le jeûne 6 jours sur 7, pendant 14 semaines, en ne mangeant que sur une fenêtre de 12 heures.

    Les principaux critères de jugement de l’étude étaient en la perte de poids et la perte de graisse, tandis que les critères de jugement secondaire comprenaient la pression artérielle, la fréquence cardiaque, les taux de glucose, les taux d’insuline et les taux de lipides plasmatiques.

    Résultat ? La méthode a été plutôt efficace pour perdre du poids mais n’affecte pas la graisse corporelle ou le lien entre la perte de graisse et la perte de poids.

    Ainsi, les participants à l’étude ont perdu 2,3 ​​kg par rapport au groupe témoin et ont également vu leur pression artérielle diastolique diminuer.

    « Le jeûne intermittent était plus efficace pour perdre du poids et abaisser la tension artérielle diastolique que le fait de manger sur une période de plus de 12 heures à 14 semaines », réveillent ainsi les auteurs de l’étude.

    D’autres effets positifs résultants de ce mode de vie ont également été notifiés :

    « Cette méthode ammeurre l’humeur en diminuant la fatigue et les idées dépressives… tout en avientant le tonus (…) », ont-ils ajoutés.

    Enfin, le groupe de recherche a découvert que ce rythme alimentaire influait sur le nombre de calories ingurgitées : en moyenne, les participants consommaient 214 calories en moins par jour.

    NON aux régimes, OUI à WW!

    Le rôle de l’horloge circadienne

    L’étude met en évidence en outre que les horaires de repas ont une grande influence sur le métabolisme. En effet, c’est l’horloge interne de l’organisme qui nous dit l’heure à laquelle nous devons manger ou nous coucher.

    « Parce que les rythmes circadiens clés du métabolisme – tels que la sensibilité à l’insuline et l’effet thermique des aliments – culminent le matin, le jeûne intermittent Early TRE (eTRE), qui consiste à arrêter de manger l’après-midi et à jeûner le reste de la journée, peut conferér des extravagances supplémentaires par rapport à d’autres formes de jeûne », ont ainsi révélé les auteurs.

    Un constat partagé par les chercheurs de l’établissement Weill Cornell Medicine, qui indique que la perturbation des horloges circadiennes (maintenant le corps et ses cellules dans le cycle jour-nuit de 24 heures) joue un rôle essentiel dans la prise de poids.



    Source link

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *