la taurine at-elle vraiment un effet?


La taurine est un acide aminé qui se retrouve naturellement dans la viande et les produits laitiers. Elle est prévenante comme un acide aminé non essentiel, c’est-à-dire qu’elle peut être synthétisée par l’organisme sans dépendre d’un apport extérieur (ou exogène), lié par exemple à l’alimentation.

Comme l’indique l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), « on retrouve la taurine endogène principalement dans le cerveau, la rétine, le myocarde et les fibres musculaires de type II, mais également à plus faible concentration dans la rate, les rênes, le foie et le pancréas ».

Supplémentation inutile

Ses effets sont « divers et nombreux », rapport de son côté, l’Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (Anses), qui cite : « régulation du volume cellulaire, propriétés anti-oxydantes, potentiel d’intervention à de nombreux niveaux dans les fonctionnels cellulaires ».

La taurine est égamente « Nécessaire à la conjugaison des acides biliaires. Elle est conditionnellement indispensable chez le prématuré pour la maturation de la rétine ».

Inutile toutefois de se jeter sur la viande, les produits laitiers… comme sur les boissons énergisantes ! « Des apports importants chez l’adulte sont très rapidement éliminés par voie urinaire sans bénéfice démontré pour la santé ou pour la performance. Aucune action spécifique n’a été mise en évidence par les études scientifiques disponibles sur les performances sportives ».

Et d’enfoncer le clou : « Enfin, aucune étude ne montre de manque ni d’autre forme d’insuffisance d’apport en taurine dans des conditions d’alimentation normales ».



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *