La nutrition. Comment vous sentez-vous avant une compétition ?


Hydratez-vous

Avez-vous du mal? Allez allez! Oblige-vous de régler la petite gorge d’eau, au fil des heures qui ont précédé le départ. Historique des bornes fontaines concurrentes à venir…

Faites une répétition égale et complète

Celui-ci ne doit pas contenir d’aliments gras tels que les fromages, viennoiseries, charcuteries, fritures et autres biscuits, dont la teneur en gras peut dépasser les 10 %. Pour les fruits et légumineuses, privilège des bananes et des frites, il faut privilégier les tasses (compotes ().

Vous ne voulez pas « faire » les fibres au mélangeur ou au moulinant. Cet article est aussi pipi et pépins. Le menu est égal à un vin blanc, les cinq morceaux de fromage et pain grillé et biscuits. Authentique dit, pas de pain frais pour faciliter le travail digestif.

Respectez la règle des 3 heures

Trois heures? C’est l’idée parfaite pour respecter la fin de la dernière année avant la compétition et le début de votre évasion. Le convient donc d’attendre que la digestion soit terminée – sinon largement produite – et faire en sorte que les besoins sanguins soient plutôt centrés sur l’effort. Vous pourrez trouver une solution aux problèmes tels que les ballons, les nausées, etc.

Pas de test…

Pour le contenu de ton cul, fiez-vous surtout à ce que vous tolérez ou non, normalement. Surtout ne testez jamais rien le jour de l’épreuve. Profitez de vos activités pour évaluer ce que vous pouvez faire en janvier, oui ou non.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *