La cuisine centrale de Blausasc est certifiée bio, locale et durable, le concept séduit par les autres communes de Paillons


Disparu du 28/05/2022 à 07:07

Publié le 28/05/2022 à 08:45

Jean-Marc Rancurel, Maire de Peillon (à g.) Et Michel Lottier, Maire de Blausasc (à d.), Bien promu bio bio aux écoliers de leurs communes.

Jean-Marc Rancurel, Maire de Peillon (à g.) Et Michel Lottier, Maire de Blausasc (à d.), Bien promu bio bio aux écoliers de leurs communes.
(Photo J.-PB)

La cuisine centrale de Blausasc est certifiée bio, locale et durable, le concept séduit par les autres communes de Paillons


Le 28/05 à 08h45

28/05 mai à 0707

Inaugurée l’an dernier, la nouvelle école des bois Glycines à la Pointe-de-Blausasc et sa cuisine centrale certifiée bio ont concrétisé le volontariat des élus de Blausasc pour proposer à tous les lutins du commun la communion avec restauration. Le label Ecocert en cuisine niveau 2 a cet attribut, reconnaissable ainsi que la qualité (1) de « restaurants bio, locaux, sains et durables ».

Maire Michel Lottier pointe « le fruit d’un travail d’équipe, un chef talentueux, Nicolas, mais aussi un personnel attentionné, aux fourneaux du restaurant central des restaurants Blausasc village et Peillon, qui a un rôle important à jouer non seulement dans le respect de l’équilibre nutritionnel, favorise la diversité alimentaire et le jeu anti-gaz ». Reconnaissance qui est égale à ver « le partenaire de cet engagement, William Robert de la société SNRH  » Régal et saveurs « , spécialiste de la restauration collective locale. » Début 2020, la communauté a anticipé dans la culture des terres agricoles. .

Label renouvelable toutes années

Le label Ecocert « dans la cuisine » est premier cahier des charges français dédié à la restauration collective durable. Il est renouvelable tous, ce qui implique le cavalier. La qualité de la queue n’est pas le seul critère pour être labellisé. Si les cantines offrent toute la nourriture et une variété de produits bio, elles peuvent aussi réduire l’alimentation alimentaire, l’impact des pesticides dans le monde et favoriser une agriculture qui préserve l’environnement et la biodiversité.

Cette commune est une référence à l’application que je suis « étagère et épargnants ». C’est un outil pour tout le monde. « Un plus pour les parents de lutins qui veulent voir les menus de la famille et les spécificités de chaque plat : maison, bio, local, France, labels… », indices le maire. « En appliquant sur un plat, les détails s’affichent et un commentaire peuvent être déposés ». Lundi, au menu proposé avec des échos ou une salade grecque en entrée, paella bio au poulet en plat principal et petit suisse aux fruits et dessert.

280 repas par jour

Actuellement la cuisine centrale assure 280 repas par jour. Pour les 180 lutins des écoles de Blausasc, en plus des 100 lutins de Peillon, dont Jean-Marc Rancurel « souhaité adhérer à ce projet de cuisine collective bio, locale et saine afin de faire bénéficier les cantines de [sa] commune des forgerons de Blausasc ». Le concept peut être utilisé comme une source d’aide pour ceux qui veulent bénéficier de l’éducation scolaire.

1- Le label national est certifié par le Ministère de l’Agriculture. Il a 3 niveaux.






Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *