Des tests ADN pour créer des programmes personnalisés ?


Et êtes-vous toujours déterminé à déterminer si vous êtes susceptible de développer certains jeunes ? Ce n’est pas de la science-fiction, mais c’est bien et la grande révolution médicale de ces dernières années. En plus de plus de start-ups, vous pouvez analyser l’ADN pour promouvoir des programmes et des traitements plus personnalisés. C’est ce qu’il appelle la médecine de précision.

« Bravo, ça va, mais ce n’est pas étouffant ! Il a un régime alimentaire personnalisé ! » C’est la voix de la voix, c’est le baiser d’Eric Lameignere. Après une quinzaine de R&D dans l’industrie pharmaceutique, le doctorant de l’association des co-fondateurs est une entreprise de MedTech : FabLife. « Nous avons un objectif : donner des conseils alimentaires personnalisés à la puissance de la médecine préventive », réponse explicitement responsable.

Pour le plaisir, la quinzaine de diététique qui travaille avec eux s’appuie sur une technologie : l’analyse génomique. « Le principe est simple : sur prescription médicale, il réalisera une analyse ADN qui suit la séquence suivant la comparaison des bases des données données par le fourni. Cela nous permet de voir les différentes mutations génétiques qui font que notre corps va métaboliser les aliments différemment. »

Faut-il acheter ? On récapitule : ce sont nos gènes que détergent comment notre corps récupère dans tous les aliments nos protéines, vitamines, et autres nutriments qui nous gardent en vie. Certaines mutations de notre facilitateur ADN ou non-travail quotidien. Dans le déterminant, certaines start-up se chargent du maintien de compléments nutritionnels ou compléments nutritionnels pour éviter tout sevrage. Il n’y a pas que la maison FabLife, donc.

« En dehors du poids, cette analyse génomique peut être extrêmement importante en termes de booster de fertilité, et certaines pathologies ne sont pas au cœur de la nutrition ainsi que le diabète et certaines maladies cardiovasculaires », répondre scientifiquement de manière responsable.

La pratique de la médecine de précision

Nombre de médecins et de professionnels de santé sont en effet : à l’avenir, la médecine pourra être de prévention, mais aussi de « précision ». Et c’est une grande partie du jeu pour l’analyse de notre ADN. « Un séquençage imprègne tous les métiers de la gravité par un patient pour déterminer quelles sont les pathologies qui durent est le plus susceptible de se développer dans une aventure plus ou moins. Agir pourrait permettre de retarder de plus de dix ans l’arrivée des premiers pesômes », assure ainsi Jean-Marc Holder, directeur des opérations de la start-up Montpelliéraine SeqOne Genomics. Son incubation en 2015 et sa création en 2017, l’entreprise a déjà fait deux levées de fonds – 3 millions d’euros en mars 2019, puis 20 millions en janvier 2022 – pour deveplp et mettre à disposition des médecins une plateforme d’ Analyse des données ADN. Lors de la réunion des CHU en France, ils sont équipés, ainsi qu’un certain nombre de cliniques privées. Les États-Unis et d’autres pays sont des marchés industrialisés.

« Dans l’histoire de la médecine, avant, il luttait contre les jeunes contagieux. Désormais, nous tous dans notre système de santé, la mortalité est due à la majorité des maladies génétiques. De l’intérieur pour déterminer les risques et les promotions aux malades le bon traitement au bon moment grâce à l’analyse des données génomiquesreprésentent le directeur. C’est ce qu’il appelle la médecine de précision. »

Les projets plus ou moins

Ces dernières années, nombre de start-up, se sont également lancées dans le métier de l’analyse ADN et l’élaboration de produits autres que la personnalisation. Le fau dire dire que le prix du séquençage est en chute libre. En 20 ans, la première séquence d’ADN a été additionnée de plusieurs milliards d’euros. Aujourd’hui, les machines les plus performantes permettent de réaliser la même opération en quelques heures et quelques centaines de dollars. Certains entretiens en France avec des seigneurs privés sont récréatifs, ces tests sont largement banalisés hors-Atlantique et hors-Manche, entraînant dans leurs sillages des entrepreneurs aux projets plus ou moins sérieux.

La société britannique NGX – pour Nutri-Genetix – propose des smoothies sur la viande, des adaptations à vos vitamines et vitamines, céréales, minéraux et autres protéines, dont l’un est un test de réalité salivaire ADN. DNAFit propose quant à elle de vous concocter un programme fitness personnalisé en déterminant – toujours via l’analyse ADN – si vous êtes plus sensible au gras, au sucre, à l’alcool, et si vous avez des prédispositions à certaines maladies ou risques musculaires . Attendez, après tout.

Certains projets sont ouverts à plusieurs experts et professionnels qui nous ont rencontrés. C’est le projet de la Meantime Brewing Company, une brasserie londonienne, qui propose à ses clients une bière personnalisée et adaptée, une analyse fossile d’une réalité génomique réelle. Cependant, Eric Lameignere et Jean-Marc Holder explicitement, unanimes, que l’ADN n’explique pas tout. En effet, le bien est aussi une construction sociale qui varie en fonction du cadre familial, du lieu de naissance, etc.

Bienvenue à Gattaca ?

Les acteurs au milieu de cette nouvelle technologie seront remplacés par la médecine médicale, qui peut être renversée par le monde ou l’enchaînement de seuss aussi usuel qu’une prise de sang. More faux-il séquenceur le monde entier ? « Si vous voulez vous concentrer sur la médecine préventive, vous pourrez prendre soin de vous, écoutez-nous, nous serons toujours raisonnables. » Mais le tout ne va pas sans importer des débats de société »résumé par Eric Lameignere, membre des bookmakers qui a voulu soutenir cette idée et l’impact que certains d’entre eux en tirent. Bienvenue à Gattaca.

« Aujourd’hui, il connaît environ 1% du génomeestime Jean-Marc Holder. C’est le développement de nouvelles technologies qui nous fournissent l’intelligence artificielle pour analyser le nombre de patients plus les données sur les patients plus les patients. Ce sera beau à découvrir. »



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *