Consommez trois des produits qui augmentent le risque de cancer


  • Nouvelles
  • Publié ,


    Lecture 2 mn.

    Selon une nouvelle étude portant sur un demi-million de Chinois, la consommation de produits alimentaires réguliers augmente le risque de cancer.

    Plus certains étudiants des populations occidentales qui essaient d’avoir une vie entre la consommation de produits alimentaires et les cancers, pas seulement de la prostate. Le dernier jour de l’année de la Chine, tous les cancers et la consommation de produits alimentaires sont plus faibles qu’en Occident. Selon l’étude, plus sur la consommation de produit laitier, plus sur les risques de développer un cancer. Ces résultats ont été publiés le 6 mai dans la revue Médecine BMC.

    Une étude de moins de 11 millions de personnes

    Les membres sur 510 146 recrues dans les différentes régions de Chine entre 2004 et 2008. Il y a environ 11 ans, ils ont étudié la fréquence de participation des participants aux principaux groupes de pension alimentaire, notant les céréales, les produits laitiers les plus importants.

    Les participants ont également cette répartition en 3 groupes : ceux qui consomment des produits qui datent d’au moins une semaine, ceux qui en consomment au moins un et ceux qui n’en consomment pas. 20,4% des participants ont déclaré être régulés par les principaux produits (principe du droit), plus un jour par semaine. Les consommatrices réglementent régulièrement plus souvent des femmes, avec un niveau d’éducation et de vengeance plus élevé. 68,5% ont déclaré ou rarement consommé.

    PAS de régimes, OUI to WW !

    Produits et risque de cancer

    Sur les 510 146 participants (qui n’ont pas reçu de cancer au département), 29 277 ont reçu un diagnostic de cancer. Les associations de valeurs positives n’ont pas ces observations entre la consommation de produits alimentaires et les risques de cancer. Des cancers spécifiques sont spécifiques à la consommation de produits allégés : foie gras (3191 cas), cancer du se (2582 cas) et lymphome (915 cas).

    Selon l’étude, chaque apport habituel de 50 g de produit laitier par jour supplémentaire augmentait les risques d’avoir un cancer généralisé de 7 %, un cancer du foie de 12 %, un cancer du sein de 17 % et un lymphome 19 % . Cependant, les chercheurs ont précisé que l’association avec le lymphome était non significative après vérification.

    Il faut comprendre que les résultats de l’observance étaient indépendants d’autres facteurs dans le mode de vie, pas seulement de la dépendance. Selon les chercheurs, il ne faut pas réduire notre consommation de produit laitier en se fondant uniquement sur les résultats de leur étude ou « Sans fournir un apport adéquat en protéines, vitamines et minéraux prouvé par d’autres sources ».

    Des études futures seront établies pour établir la causalité et les mécanismes impliqués. Ces résultats fournissent des informations importantes sur les recommandations nutritionnelles potentielles pour prévenir le cancer.

    Prévention du cancer : 10 conseils pour réduire les risques



    Diapo : Prévention du cancer : 10 conseils pour réduire les risques



    Source link

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *