Boire du café serait associé à un risque d’enfants plus faibles


  • Nouvelles
  • Publié ,


    Lecture 2 mn.

    Une nouvelle étude de la Southern Medical University de Guangzhou, en Chine, fait état de l’un des consommateurs de café les plus populaires, qui risque de mourir prématurément.

    Le passionné café les cherchers ! Cette fois-ci, des scientifiques chinois sont établis pour signaler des bouquets sans café, adultes qui en consomment entre 1,5 et 3,5 jours par jour, secrètement naturels ou non, très susceptibles de mourir au VIIe siècle. Nos conclusions sont publiées dans la revue Annales de médecine interne.

    Problèmes de données du Royaume-Uni

    Pour connaître les résultats, les scientifiques ont utilisé les questions de la UK Biobank, une base de données de données en anglais, qui permet d’aborder les réponses de 171 000 participants, sans jeunes cardiaques.

    Les auteurs sont également évalués par les associations entre la consommation de café sucré, d’aliments artificiels et non succulents avec la mortalité « toutes causes confondues » et « spécifique à la cause« .

    Un taux de mortalité pour les bouquets de café

    Les scientifiques pourront conclure qu’au cours de la septième année, les participants qui importent actuellement la quantité de café ne seront pas inclus. »16 à 21% moins susceptibles de mourir que les participants qui ne restent pas prendre un café ».

    Le fait est que les participants qui sont présents »1,5 à 3,5 tasses de café sucré avec du sucre par jour de la journée 29 à 31% de risque de décès en moins que les participants qui ne restent pas au café ».

    En plus du sucre ajouté à la moyenne, il n’est pas possible d’emporter le café au café.

    PAS de régimes, OUI to WW !

    Le café, un acte social

    Le café est une boisson très populaire dans le pays. « Prendre un café avec un acte social crédible en France » explicitement par le Dr Laurent Chevallier, médecin nutritionniste à Montpellier. « Ce n’est pas l’anode et le café qui représentent sa puissance symbolique. On le prend pour se donner un « coup de fouet », même si en réalité l’excitation qu’il provoque sur l’organisme l’épuise, elle est plus négative que positive » rappelle le spécialiste.

    Le Dr Chevallier reste donc prudent concernant les résultats de ce travail et rappelle que le café »s’il présente quelques bienfaits, compte aussi de l’acrylamide dans sa composition, il inhibe l’absorption du fer à haute dose et peut accentuer la déshydratation du matin, en étant diurétique ». A consommer avec modération, donc, même s’il doit vivre plus longtemps.




    Source link

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *