Angélique Thévenot touche les étoiles


Angélique Thévenot est arrivée au bout de ses rêves. En moins de six mois, elle a décroché tous les titres quoque peuvent aspirer les compétiteurs. Depuis quelques jours, elle est devenue double championne du monde en Sport Model Pro ICN, et médaillée de bronze en Fitness Model Pro aux mondiaux de Prague, en République tchèque.

Elle faisait partie des 19 membres de l’équipe de France, de l’Association de fitness et de musculation Naturel (AFBBN), qui se bat contre l’absorption des dopants, lorsqu’elle a décroché le titre mondial I Compète Naturel (ICN , qui compte plus de 97 pays dans sa fédération), dans la catégorie Sport Model Pro +30, et à l’Open all ages et tailles confondues, avant de monter sur la troisième marche du podium mondial en Fitness Model Pro.

« Je suis fière de ces titres »

Un accomplissement et beaucoup de travail et de sacrifices pour l’animatrice pour personnes âgées, demeurant à Courlaoux. À l’aube de ses 38 ans, danseuse de formation, après dix ans de conservatoire et une école de danse, Angélique Thevenot est passée professionnelle après ses titres de championne de France et d’Europe de Fitness Model, en juillet dernier à Chasseneuil- du Poitou (Vienne). Aujourd’hui, elle savoure son succès, pleine de reconnaissance pour tous ceux et celles qui ont cru en elle.

« Je suis fière de ces titres ramenés à la France, pour ma ville et le département du Jura, pour ma famille, mon coach, Cyrille Staal. Je vais continuer sur ma lance. Avec ces couronnes, je n’aurais plus besoin de participer aux France, je suis diremente qualifiée aux futurs championnats d’Europe, en Espagne, en juin prochain, ainsi qu’aux championnats du monde 2023, à Perugia (Pérouse), en Italie », développe-t-elle.

« De gros sacrifices financiers »

Une joie et des projets qui sustigent quelques inquiétudes néanmoins. « J’aimerais pouvoir trouver une aide de la part de sponsors, voire de communautés, du Département. C’est un sport qui demande aussi de gros sacrifices financiers, pour la nutrition (Coretech), les équipements, les nombreux déplacements, et malgré le soutien de ma famille, un peu plus m’aiderait à poursuivre sur cette vague de succès », découvert Angélique Thévenot.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *