3 étapes pour vivre et bien vivre


Lorsque l’on débute en fitness, et plus particulièrement en musculation, les courbatures sont assez avancées. Pour commenter la première séance et la première semaine qui sont, eh bien, vraiment fatales ! C’est normal. Votre muscle a alors travaillé que depuis un certain temps il était au « repos ». Oui, monter quelques marches ça ne fait pas travailler réellement. Il fera un bon temps d’adaptation. Et malheureusement l’adaptation passe avant tout par la douleur, appelée aussi courbature. Pas de panique, quelques bonnes techniques vous aideront à vous détendre.

Comment commencez-vous à courtiser?

  • Soignez le mal par le mal

Vous n’allez peut-être pas apprécier cette technique, mais c’est pourtant la meilleure. Un peu de peu avant tout. Oh oui. Si les trottoirs sont légers, la meilleure solution sera de renforcer les muscles et de maintenir le reste du mouvement. Premier conseil : jeux de sport ! Mais sans forcer. Ne refaites pas une séance de sport intense, optez plutôt pour du yoga, de la piscine ou de la marche.

  • L’eau, la potion magique

Pour éviter les politesses, vous êtes trop tard, pour rester dans la fête : usage et abus d’eau. Notre corps est composé à 60% d’eau, c’est essentiellement 1,5 litre par mois pour lequel le corps fonctionne parfaitement. Et aider les muscles à récupérer. Dans le cas contraire, les arrivages arrivent. En plus de l’eau, consommez des richesses alimentaires en potassium et bananes, ainsi que des vitamines dont des agrumes ou des fruits.

  • Le choix pour soulager à court terme

Combien de personnes passent un bon moment pour rester après une grosse journée ? Il est adapté à vos muscles. Courbaturés, ils apprécieront la chaleur de l’eau pour se détendre. Pour augmenter l’efficacité, assurez-vous que les zones d’extrémité sont basées sur la hauteur qui facilite la circulation sanguine.

3 remèdes naturels pour se sentir mieux, et éviter d’utiliser du céleri en crème ou en granulés qui ne font pas vraiment de bien à votre corps.

À voir:

La rédaction



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *